En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > LITTÉRATURE > Policier et Thriller > Calme-toi, Werther !
THÈMES

Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

informations, discussions, rencontres sur le twitt de librairie-polar.com

le facebook de librairie-polar.com actualité, policiers, polars, romans numeriques

Calme-toi, Werther !

Guy Marchand

Ginkgo éditeur
Format: ePub sans DRM

Lire un extrait    

Prix :
6,99

Ajouter au panier
Ce vingt-huit avril de l’an deux mille, à quatre heures de l’après-midi, l’inspecteur Morrigane assistait à l’enterrement d’une célèbre actrice, Simone Vitelli. Un appel du commissaire Blondeau pour lui confier une enquête sur un crime barbare, celui d’un comédien, allait en raviver l’intense souvenir.

À pied et en métro, sur les traces de l’assassin, dans le milieu de l’Art, dans le monde du cinéma, Morrigane nous entraîne dans un Paris oublié, peuplé de souvenirs, en une course folle qui va l’amener au Festival de Cannes. Lors de ses investigations, il découvre une petite pièce de monnaie italienne qui le met sur une nouvelle piste. À l’avers de la pièce, le portrait d’une jeune femme datant de la Renaissance, Simonetta Vespucci qui ressemble étrangement à Simone Vitelli, l’actrice décédée.
Coïncidence ? Elles sont mortes le même mois, le même jour…

Avec Calme-toi, Werther ! Guy Marchand nous livre pour notre plus grand bonheur, sur fond de polar, un roman insolite et tendre, cynique et désinvolte.

EXTRAIT

Quand le commissaire Blondeau appelait Maurice ou le convoquait 36 quai des Orfèvres, ce dernier ressentait toujours le même malaise, la même inquiétude d’enfant, quand à l’école communale de la rue des Bois, il devait se présenter devant le surveillant général pour une bêtise quelconque. Un sentiment entre la paranoïa et la rébellion. Quand il montait les vieilles marches usées qui menaient au bureau de Blondeau et qui avaient vu passer tout ce qu’il y a de pire dans la nature humaine, il croisait des fonctionnaires au teint blême, qui ne sortaient jamais de ce mausolée administratif, et qui jugeaient le vice et le crime dans des petits bureaux avec vue sur la Seine des deux côtés ; il se demandait comment on pouvait comprendre les drames de l’humanité depuis cet îlot…
« Même si tu ne vas jamais au cinéma, tu connais l’acteur Fred Morange, lui dit Blondeau.
– Non, répondit Maurice.
– Hé bien tu vas le connaître… dans son dernier rôle… Un rôle de mort car on l’a envoyé dans l’au-delà, assez sauvagement je dois dire. Fais-moi plaisir et rends-toi sur le décor avant que ça coagule. C’est à Neuilly, au 101 boulevard du Château, je te préviens, c’est assez barbare… »

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

On l'aura compris, cette histoire policière est plus un prétexte à narrer une histoire douce-amère, à plonger dans une ambiance bien rendue de décontraction élégante et de nostalgie. - En lisant en voyageant

Un livre plaisant, dans lequel apparaissent des personnages typiques [par] leur vécu, croisés au hasard de ses traversées des rues de Paris. - Myriam, Un jour un livre

À PROPOS DE L'AUTEUR

Guy Marchand est né à Paris en 1937. Acteur français associé par tous à son rôle dans la série Nestor Burma, il est avant tout un amoureux des mélodies latines, du tango et du jazz. Calme-toi, Werther ! est son quatrième livre.

Ceux qui ont été intéressés par Calme-toi, Werther ! ont aussi consulté :